Le site européen du Patrimoine Saint-Jacques

Saint-Jacques

Jean II Le Meingre, dit Boucicaut,
1er pèlerinage manqué(XV)

Localisation : Sainte-Catherine-de-Fierbois 37212 - Indre-et-Loire - Centre - France
Date de naissance : v. 1366
Date de décés : 1421
Sexe : M
statut social qualité : laïc noble
Profession / profil : chevalier
maréchal
Eléments biographiques : Fils de Jean I Le Meingre dit aussi Boucicaut
Château de Comacre
Chevalier-poète. Epoux d’Antoinette de Turenne (v. ce mot)

Maréchal de France en 1391, gouverneur de Gênes de 1366 à 1421, il séjourne souvent en France ni même de participer à des expédition militaires à l’étranger.Il accompagne le duc de Bourbon lorsqu’il va en Espagne lutter contre le duc de Lancastre en 1387 et participe à trois expéditions en Prusse et en Hongrie.

Poète, il est signataire de la charte de la Cour amoureuse de Charles VI , il est l’un des auteurs des Cent Ballades et le fondateur de l’ordre de chevalerie de la Dame Blanche à l’écu vert en 1399.

PELERINAGE

Date :
11 juin 1415

Siècle :
XV

Type :
guerre ou croisade

Lien avec Compostelle :
oui

Attestation :
historiquement attesté

Période historique :
Charles VI (1380-1422)

Evènements liés au pèlerinage :
fondation d'hôpital

Pèlerinage :
Il accompagna le duc Louis II de Bourbon lorsqu’il alla en Espagne lutter contre le duc de Lancastre en 1387

Si l’on en croit le Livre des faicts, il est également un pieux pèlerin : « … il va très volontiers en pelerinaige es lieux devost tout à pied en grand dévotion, et prend grand plaisir de visiter les sainctes places et les bons preudes hommes qui servent Dieu ».

Evènement :


Préparatifs :
demande de sauf-conduit

Non-execution :
guerre passée dans le parti de Jean de Berry,il fut le 15 août 1415 nommé capitaine de Normandie et, le 25 octobre, fait prisonnier à Azincourt, emmené en Angleterre où il meurt captif en 1421, au manoir de Mecheley, diocèse d'York. Il est enterré près de sa femme à Saint-Martin de Tours, dans la chapelle familiale vouée à saint Martin.
Aucun de ses deux longs testaments ne mentionne saint Jacques, le second ayant pourtant été écrit quelques jours avant sa mort, à un moment où il savait qu’il n’effectuerait pas le pèlerinage projeté.

Images liées