Saint Jacques et Compostelle - Inventaire du patrimoine

Saint-Jacques

Bernard Aiz V, sire d'Albret, reporte sur son testament le voeu de sa mère et le sien (XIV)

Localisation : Cazeneuve 32100 - Gers - Midi-Pyrénées - France
Date de naissance : avt. 1295
Date de décés : 1359
Sexe : M
statut social qualité : laïc noble
Eléments biographiques : Les Albret sont une famille apparentée dès 1240 aux plus grandes familles d’Aquitaine, avec des terres en majorité dans le diocèse de Bazas.
Bernard V fait partie de la branche aînée des Albret, ancêtre de Henri IV. Fils de Amanieu VII et Rose de Bourg. frère de Bérard I de Vayres, pèlerin testamentaire.
Il a d’abord épousé, en 1311, Isabelle de Bordeaux, dont il n’a pas eu d’enfants. Veuf, il s’est remarié en 1321 avec Mathe, fille de Bernard VI d’Armagnac dont il eut d’abord 9 garçons : Amanieu, Bernard Aiz, Jean, Arnaud Amanieu, Guitard, Gales, Bérard, Bernard, Géraud, suivis de 4 filles : Jeanne, Rose, Mathe, Marguerite, Cécile.
Sa résidence principale est le château de Cazeneuve, à une dizaine de kilomètres au sud-est de Bazas.
Après avoir été, comme son père, vassal du roi de France, il hésite longuement (1329-1338) avant de passer au service du roi d’Angleterre Edouard III, alors que son père reste du côté français.
Jusqu’à sa mort il reste au service du roi anglais comme lieutenant, ambassadeur ou chef de compagnie. Il participe entre autres aux chevauchées dévastatrices de Derby et du Prince Noir.

PELERINAGE

Date :
1341

Siècle :
XIV

Type :
exécution d'un testament
post mortem
votif

Lien avec Compostelle :
oui

Attestation :
jamais effectué

Période historique :
Philippe VI de Valois (1328-1350)

Evènements liés au pèlerinage :
testament

Pèlerinage :
En 1341, par testament, il est à la fois pèlerin testamentaire et exécuteur testamentaire du vœu de sa mère Rose de Bourg
Il a fait voeu de 5 pèlerinages à Compostelle, un à Saint-Mathurin, un à Saint-Maur, un à Saint-Louis de Marseille, un à Vauvert, un au Saint-Sépulcre.
Texte intégral du passage
… Item veilh et ordem que cum je sie tengu de far V rommaiges à Sent-Jacme et un à Sent-Mathalin et autre à Sent-Mor et autre à Sent-Loys de Marseilhe et autre à Notre-Dame de Valvert, que aquetz rommaiges sien ferez par mes fils, cascum le sen si l’un no les pode todz fair.
Item que comme jo ave vodat et promes pour la malaudia de Matha ma moilher de anat al Sant Sepulcre de Messire tantost comme patz fare a longue vulh et ordem que en cas que jo ne diiho no poui far lo dit rommaidge un de mes filhs la fassa. Et si que mes enffans sossen ayssi descomyssens que los ditz romaiges no volossen accomplir pour l’ vulh et ordem et comandi que hom conouyssere que je pegessi despens en fazen les dyz rommaiges mes herereys sian tenguez de far par amor de Dieu à la coneyssensa de mes ordeneys on ad cononyssam que se ben a la salut de l’am
E vulh et ordem que le rommaige que madona may pardon ordenet que fassa à Sent Jacme en son testament sie fera accomplir par un de mes enfans. Et autre semblant par messire Berard mon fray que j’ay.

Dans ce testament il est en retard de 5 pèlerinages à Compostelle auquel il faut ajouter celui que sa mère Rose de Bourg avait demandé par testament. Il remet le tout à ses fils ou, pour sa mère, à son frère Bérard de Vayres.
En 1358 nouveau testament, mais il n’a plus que 8 enfants (5 fils) et ne parle pas des pèlerinages.

Non-execution :
transfert du vœu à un tiers par testament

Images liées