Le site européen du Patrimoine Saint-Jacques

Saint-Jacques

Aire-sur-la-Lys - Collégiale Saint-Pierre - Reliquaire et relique disparus

Localisation : - Pas-de-Calais - Nord-Pas-de-Calais - France
Désignation : reliquaire-buste
Localisation commune : Aire-sur-la-Lys 62014
Matériau : peinture
Siècle de fabrication : XIIe
Lieu de conservation : collégiale Saint-Pierre
Etat de conservation : disparu mais il reste un dessin parmi les peintures murales de la chapelle Saint-Jacques
Emplacement : chapelle Saint-Jacques - chapelle funéraire du chanoine Charon
Description :
Relique de saint Jacques, frère de saint Jean l’Evangéliste
- à partir de 1172, partie de la tête (toute la face sauf le front. Le crâne a été scié horizontalement à hauteur des orbites)
-1272 nouveau reliquaire commandé par le prévôt Jean Aleran : buste de saint Jacques en argent, supporté par 4 anges (un Paradis où résident les chérubins entourant le buste). Morceau de cristal de roche incrusté dans l'entablement laissait apercevoir la relique.
- inventaire de 1475 :
"Le chief mons saint Jacques le Grant en ung vaissel de fin argent pesant 60 marcs ou environ, parmi l'entablement qui est ymaginé autour, sur lequel a 4 angles chacun deux oeulles et ung diadème et pieroiret esmailliet derrière en la moienne et une chaînette d'argent par devant et est tout soustenu sur 4 lupars d'argent"
-inventaire des biens du chapitre, 1790
"Chef de saint Jacques dans un reliquaire d'argent massif représentant le demi-buste de l'apôtre, soutenu par 4 anges, posé sur un socle".
La châsse a disparu depuis une date indéterminée.

Cheminement :
En 1166 l'abbé Martin arriva à Arras et déposa la relique en l’église Saint-Michel d’où une procession solennelle devait venir la chercher. Imprudence fatale car le comte de Flandre (Philippe d’Alsace, qui gouvernait le comté de Flandre avec son père Thierry) prétendit que la relique lui appartenait puisqu’elle avait été trouvée sur son domaine. Il vint s’emparer de force du trésor et le confia aux chanoines de la collégiale Saint-Pierre d’Aire. L’abbé Martin mobilisa comtes, évêques et même le pape mais il lui fallut 6 années de transactions pour faire plier le comte Philippe, lequel obtint néanmoins de ne rendre qu’une moitié du chef afin de ne pas tuer le pèlerinage d’Aire.
En 1172 eut lieu le partage de la relique, sur le maître-autel de l’église d'Aire, en présence du comte et de l'abbé de Saint-Waast .
Le produit des oblations, à partir de 1253 n'est plus partagé entre le prévôt et les chanoines. On en retranche une part pour la fabrique (réparations de l'église et exaltation des reliques)
1526 on fabrique des enseignes de pèlerinage en argent.
Le 25 juillet, jeux et moralités. Les chanoines font distribuer du vin aux membres des «compagnies ». Le chapitre faisait dans la ville une procession dans laquelle le reliquaire était porté par 2 chanoines. Les confrères étaient précédés d'un cheval blanc « pour marque des victoires remportées autrefois par saint Jacques contre les Infidèles »
L'histoire de cette relique est racontée de façon détaillée dans cet article de la revue électronique SaintJacquesInfo

Relique / Reliquaire

Nature de la relique :
tête seule

Pays d'origine de la relique :
Allemagne.Trésor d'Aix-la-Chapelle ?

Morcellement :
Arras
Compostelle ? La chronique prétend que Philippe y est allé afin de vérifier l'authenticité de cette tête
Lors de la procession du 25 juillet, les confrères étaient précédés d'un cheval blanc « pour marque des victoires remportées autrefois par saint Jacques contre les Infidèles »
• Un petit morceau prélevé en 1602 pour consacrer un autel à Saint-Martin de Tours.
• Pour un autre autel non nommé, id. en 1858

Première mention :
XIIe 1166