Le site européen du Patrimoine Saint-Jacques

Saint-Jacques

Bourges - saint Jacques à la mise au tombeau dans la crypte(1543 / (selon J. Michel) entre 1530 et 1540 ; donné vers 1520 (P de Monclos))

Localisation : - Cher - Centre-Val de Loire - France
Désignation : statue
Localisation commune : Bourges 18033
Matériau : pierre
Technique : sculpture / oeuvre mobilière
Date de fabrication : 1543 / (selon J. Michel) entre 1530 et 1540 ; donné vers 1520 (P de Monclos)
Siècle de fabrication : XVI
Lieu de conservation : crypte de la cathédrale
Etat de conservation : bon fortement restauré au XVIIe siècle
Emplacement : rotonde de l'église basse
Description :
calcaire taillé, peint polychrome / armes de Jacques du Breuil
st. Jacques à la mise au tombeau dans la crypte :
En 1543 le chanoine Jacques Dubreuil, archidiacre de la cathédrale de Bourges fait sculpter une mise au tombeau dans l’église souterraine de la cathédrale, saint Jacques-pèlerin figure parmi les personnages présents : demande d’intercession faite au saint patron.
=============
(selon J. Michel)
a) Saint Jacques, reconnaissable à son bourdon, se tient à l'arrière droit de la mise au tombeau
1) On l'aperçoit presque caché derrière un pilier, son bras tenant le bourdon. Le donateur, Jacques du Breuil n'aurait pas osé s'y faire représenter et aurait mis son saint patron à sa place ?

/ funérailles / lamentation / Christ / saint Jacques pèlerin / Vierge / apôtre / pèlerin / saint / bourdon / tombeau

Cheminement :
Peut-être seulement une rénovation : La Thaumassière, fol. 82, livre IV mentionne en 1336 « la procession que se fait tous les premiers vendredis du mois au Saint-Sépulcre qui est en l’église souterraine ».
Emile Mâle pense que des Mises au Tombeau peuvent dater seulement de 1420 au plus tôt (Tonnerre, le plus ancien conservé). Grandes figures groupées autour d’un sarcophage.
En partie ruinée en 1562. Restaurée en 1640 puis en 1826.
Saint Jacques ne doit pas faire partir du groupe composant la scène d’ensevelissement. La statue, non peinte, devait être près de celle du chanoine, elle aussi non peinte. Le chanoine a fait exécuter cette statue comme étant celle de son patron, sous la protection duquel il désirait rester après sa mort, car il désirait être enterré là. Ces 2 statues devaient donc composer un groupe à part.

Contributeur :
Michel Janine

Images liées