Saint Jacques et Compostelle - Inventaire du patrimoine

Saint-Jacques

Bayonne - confrérie Saint-Jacques

Localisation : Bayonne 64102 - Pyrénées-Atlantique - Aquitaine - France
Date de 1ère mention : 26 mai 1603
Localisation siège : cathédrale, chapelle à droite de celle du Saint-Sacrement
Résumé : « le corps de ville, sachant que la religion est la meilleure gardienne de l'ordre d'une cité, décide que désormais il assisterait à la procession de Saint-Jacques en robe noire et chaperon rouge. Les pèlerins de Saint-Jacques porteraient le chaperon rouge couvert de coquilles et le bâton de pèlerin orné de la gourde ».
Nature : confrérie de pèlerins
Texte des statuts : nc

CEREMONIES

Fêtes solennelles (Veille / jour / lendemain) :
Un différend de préséance étant survenu entre les confréries de Saint-Léon et de Saint-Jacques, le chapitre décida en 1651 que, comme la frairie de Saint-Léon est la première et la plus ancienne de la cité, elle doit précéder celle de Saint-Jacques ; qu'aux enterrements, la croix de la frairie de Saint-Jacques marchera devant celle de Saint-Léon, et que le drap mortuaire de ladite frairie de Saint-Jacques sera posé le premier sur le corps ou caisse du décédé, et celui de ladite frairie de Saint-Léon par-dessus, sans néanmoins couvrir l'image de saint Jacques.


Voici dans quel ordre les confrères assistèrent à la procession de 1789 :
les pèlerins de Saint-Jacques, les taverniers ou crieurs de vin, les savetiers, les tisserands, les bouviers de ville, les jardiniers des trois banlieues de la ville, les tilloliers, les poissonniers, les gabariers, les meuniers, les boulangers,les menuisiers, les maçons, les charpentiers de maisons, les vitriers, les forgerons, les cordiers, les charpentiers de navires, les orfèvres, les tonneliers, les marchands drapiers, la confrérie du Très-Saint-Sacrement. Pour les ordres religieux : les Capucins, les Cordeliers, les Carmes, les Augustins, les Jacobins, les Prêtres séculiers, prébendes et chanoines, l'évêque célébrant, les fonctionnaires civils et militaires, le peuple.

HISTORIQUE

Fondateurs :
les anciens pèlerins « de ceste ville et du pais circonvoisin »

Statuts :
Les statuts sur parchemin se trouvent aux archives de l'évêché de Bayonne.
Cette confrérie fut régie jusqu'à la Révolution par les Statuts et les règlements de la confrérie de Saint-Jacques de Bordeaux, institués le 26 juin 1624 par le cardinal de Sourdis

Autorisation :
en 1620 le pape Paul V accorda des lettres apostoliques pour autoriser la confrérie de Saint-Jacques, dans l'église Notre-Dame de Bayonne

Historique :
Double requête adressée en date du 26 mai 1603 par les anciens pèlerins « de ceste ville et du pais circonvoisin » aux échevins de la cité ainsi qu'à l'évêque et au chapitre, en vue d'instituer la frairie et une procession générale le jour et feste de M. Saint Jacques

Pour faire partie de la confrérie, il fallait avoir accompli le pèlerinage de Saint-Jacques et en présenter une attestation. « La première année de 1603 de l'institution de notre frérie, il s'est trouvé le nombre de 85 pèlerins en procession, et la seconde teste s'est trouvé 143 pèlerins »
II y en avait d'Anglet, Arbonne, Arcangues, Bidart, Ciboure, Guéthary, Hastingues, Lahonce, Saint-Jean de Biuts (Mouguerre),Saint-Jean-de-Luz, Sames,Tarnos, etc.

Monuments & lieux liés :

Mobiliers & images liés :