Saint Jacques et Compostelle - Inventaire du patrimoine

Saint-Jacques

Azereix - Confrérie Saint-Jacques

Localisation : Azereix 65057 - Hautes-Pyrénées - Midi-Pyrénées - France
Date de création : ?
Date de 1ère mention : 1713
Date de refondation : 1809
Localisation siège : église paroissiale
Résumé : Les pèlerinages et les visittes des lieux saints comme de Jérusalem, de Rome et de l’église de saint Jacques à Compostelle ont toujours été en grande vénération dans toute la chrétienté, aussi nos saints Pères les papes, pour exciter le désir des fidelles à entreprendre ce saint voyage et à visiter les lieux saints qui sont fréquentés de tous les coins du monde par des personnes qui s’y rendent pour adorer Dieu et y rendre l’honneur qui est deu aux saints, ont accordé grand nombre d’indulgences en faveur des pèlerins. Il se trouve beaucoup de personnes dans la paroisse Saint-Azereix qui ont été en pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle et qu’il y en a plusieurs presque toutes les années pour se mettre sous la protection de ce saint apôtre et tous ceux qui y ont été ont pratiqué depuis fort long tems avec la permission des supérieurs ecclésiastiques de s’unir ensemble par les liens d’une confraternité spirituelle pour s’exciter mutuellement à leur sanctification par la pratique des vertus et des Règlements ou statuts qui avoient été dressés à cette fin avec la permission d’une des seigneurs évêques de Tarbes, lesquels sont perdus depuis longtems. C’est pourquoy lesd confrères de la confrairie Saint-Jacques établie dans l’église paroissiale Saint-Azereix désirant travailler plus efficacement à leur salut par une uniformité d’oeuvres de piété et des petis Règlements tendants à la correction des moeurs qu’ils veulent se prescrire ont fait dresser les présents statuts et règlements suivants pour être présentés à monseigneur l’évêque de Tarbe, suppliant très humblement sa grandeur de bien vouloir les examiner, approuver et authoriser, s’il le trouve à propos pour la plus grande gloire de Dieu et sanctification desd confrères.
Texte des statuts : oui

PRESENTATION

Biens et finances :
cotisations ou dons éventuels

CEREMONIES

Fêtes solennelles (Veille / jour / lendemain) :
entrée du confrère
fête annuelle
Sépultures

voir les testaments de 3 confrères partis au XVIIe siècle

HISTORIQUE

Fondateurs :
beaucoup de personnes dans la paroisse qui ont été en pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle et qu’il y en a plusieurs presque toutes les années

Statuts :
1- La confrérie de Saint-Jacques établie dans l’église paroissiale d’Azereix sera régie et gouvernée par monsieur le curé dud lieu qui en sera le directeur perpétuel et par deux bayles et un secrétaire. Le sieur curé présidera toutes les assemblées et délibérations de lad confrérie et en son absence monsieur son vicaire, ensuite les bayles le plus ancien prétendant l’autre, après le secrétaire, les autres confrères par droit de réception. Il ne sera rien réglé que par délibération de l’assemblée et à la pluralité des prix, de même que pour la nomination desd trois officiers dont l’élection sera tousjours faite le dimanche après la fête de saint Jacques ou le suivant, auquel jour les anciens rendront compte devant lad assemblée de la recette et dépense qu’ils auront faite du proveneur des dons et quêtes des confrères ou des autres et les nouveaux officiers se chargeront en recette du reliqua du compte des anciens s’ils sont trouvés reliquataires.
2-Un ou deux desd 3 officiers et comme il sera advisé par l’assemblée ramasseront ce que les confrères voudront donner charitablement pour l’entretien et luminaire de l’autel de lad confrairie et rétribution des messes qu’on va faire dire ; tous ceux qui voudront être reçus sont exhortés de vouloir donner [20 sols ou] une mesure de grain comme il a été pratiqué ci devant pour les frais susd de même que les autres confrères une fois l’an quelque chose
3- [Pour pouvoir être reçu et aggrégé à lad confrairie il faut avoir été en pèlerinage à l’église de Saint-Jacques-de-Compostelle et à cet effet celluy qui désirera être receu rapportera des lettres en formes qui fairont foy comme il aura fait ce saint voyage et visitté lad église où il aura confessé et communié et avant même que celluy qui désirera être receu à lad confrairie ne parte pour aller à Saint-Jacques il est expédient qu’il se préente à monsieur son curé ou à son absence à monsieur le vicaire et aux bayles de la confrairie qui l’instruiront des dispositions et des sentiments avec lesquels il doit entreprendre ce pèlerinage et ensuite ayant receu le consentement de ses père et mère, s’il est enfant de famille, et ayant confessé et communié il se mettra en chemin et étant de retour et lorsqu’il] désirera être agrégé à lad confrairie il en adeveritra monsieur le curé et en son absence monsieur son vicaire et les bayles lesquels conviendront d’un jour pour faire assembler les confrères afin de délibérer si celluy qui se présente doit être receu, lequel exhibera ses lettres à l’ensemble, les priant de vouloir bien le recevoir pour leur confrère, offrant d’exécuter les règlements faits pour le bon ordre de lad confrairie et s’ils délibèrent qu’il doit être receu on le fera en la forme suivante
4- Après que quelqu’un aura été admis par l’assemblée pour être aggrégé à lad confrairie, il se présentera devant l’autel de lad confrairie de Saint-Jacques où étant à genoux avec un cierge allumé à la main, monsieur le curé ou vicaire revêtu de son surplis et de son étole luy expliquera sommairement et en peu de mots les statuts, luy faisant pourtant entendre qu’ils n’obligent nullement soulz peine de péché et après luy avoir demandé s’il est résoleu de garder lesd status de la confrairie il lira sur luy l’évangile de saint Jacques avec l’oraison et après quoy luy dira « je vous reçois dans la confrairie de saint Jacques, au nom du Père, du Fils, du Saint-Esprit »
5- Tous ceux qui désireront être receus confesseront et communieront le jour de leur entrée à la confrairie, comme aussy tous les confrères confesseront et communieront pour le moins 4 fois l’an environ les 4 fêtes solennelles et principalement le jour de la fête de saint Jacques dont personne ne pourra s’exempter à moins de grandes raisons qui seront approuvées par monsieur le curé directeur de la confrairie.
6- [Et comme il ne suffit pas précisément pour être receu d’avoir été en pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle, si d’ailleurs on n’est pas de bonnes moeurs c’est pourquoy] on ne recevra dans lad confrairie aucun pécheur public et scandaleux, ivrogne, concubinaire et usurier [quoi qu’ils ayent fait le voyage de saint Jacques] et si malheureusement il se trouvait quelqu’un des confrères qui feut taché de quelqu’un de ces virus ou d’autres par lesquels il scandalisera ses confrères, après avoir été adverty par m. le curé et bayles au moins 3 fois, s’il ne se corrige pas sera rayé de lad confrairie
7- S’il arrivoit qu’il y eust quelque différentd ou conteste entre les confrères il le soumettront à monsieur le curé et aux bayles pour qu’ils tâchent de les terminer ou faire décider à l’amiable s’il est possible, et si celle ne peut pas réussir de la sorte et qu’ils soient obligés d’en venir en justice réglée, chacun deffendra son droit avec paix, sans animosité et sans chercher à se tromper et à se nuire les uns aux autres
8- Comme toutes les confrairies ne sont exigées que pour la plus grande gloire de Dieu et la sanctification des fidèles ce qui se trouve dans la correction des virus et manquements et en la pratique des verteus et bonnes oeuvres tous les confrères s’appliqueront avec soin à l’un et à l’autre et pour cet effet ils s’advertiront charitablement et avec douceur de leurs défauts pour s’en corriger
9- La prière étant un des moyens des plus efficaces pour obtenir de Dieu les grâces qui nous sont nécessaires pour notre salut. Tous les confrères commenceront et finiront la journée par la prière, le matin après leur lever et à genoux en offrant à Dieu leur coeurs et les actions de toute la journée après l’avoir adoré et demandé la grâce de passer la journée sans l’offenser, y adjoutant d’autres prières à leur dévotion et commodité et le soir avant de se coucher aussy à genoux remerciant Dieu des grâces qu’il leur a accordées et luy demanderont pardon des fautes qu’ils auront commises pendant la journée après y avoir un peu pensé et ils fairont quelqu’autre prière à leur dévotionce qu’ils fairont pratiquer à leur famille et auront le soins de se recommander tous les jours à saint Jacques leur patron et diront une fois le jour et à leur commodité trois fois le Pater et trois fois l’Ave Maria les uns pour les autres pour qu’il plaise à Dieu de leur donner son Saint-Esprit et sa ste bénédiction.
10- Chaque confrère aura un chapelet pour le réciter de tems en tems au moins les fêtes et à leur commodité, comme aussi tiendront toujours de l’eau bénite dans leurs mains pour en mettre sur leur front en faisant le signe de la croix du moins le soir et le matin à leur lever et coucher
11- Si quelqu’un des confrères tombe malade et qu’il reste longtemps dans cet état ils le visiteront sinon tous du moins les bayles et les plus voisins pour le consoler dans sa maladie et s’il arrivoit qu’il fut réduit à cette extrémité que de manquer des choses nécessaires pendant sa maladie les bayles en feront le rapport à l’assemblée pour y pourvoir aux dépens de la confrairie ou par une quête qu’ils fairont entre eux à cet effet
12- Lorsqu’on portera le saint Sacrement à quelqu’un des confraires malades tous les autres fairont le possible pour y assister du moins les bayles et les plus voisins et pour qu’ils en soient advertis on donnera en sonnant un signal dont on conviendra pour faire entendre qu’on va le porter à un desd confrères, et lorsque quelqu’un décédera tous à moins d’une excuse légitime qui sera approuvée par m. le curé et les bayles seront très exacts d’assister au convoy et à la sépulture comme aussy aux trois grandes messes qu’on a coutume de faire dire trois jours de suite, chacun ayant un cierge allumé à la main, chaque confrère récitera une fois le chapelet pour le déffunt, y adjoutant un de profundis s’ils savent lire, la confrairie faira dire une messe haute pour le décédé et le corps du confrère défunt sera porté par d’autres confrères comme ils seront mandés par les bayles
13- Tous les confrères auront un grand soin de passer saintement la fête de saint Jacques leur patron et seront tous exacts d’assister à tous les offices scavoir aux vêpres qu’on chantera la veille et à une procession qu’on faira autour de l’église le jour de saint Jacques, à la grande messe et à vêpres et le lendemain à l’office des morts et à une messe qu’on faira chanter pour tous les confrères morts et si quelqu’un manque auxd offices sans raison légitime et approuvée par l’assemblée il pourra être retranché de la confrairie pour autant de temps que l’assemblée le jugera de propos
14- Chaque confrère se pourvoira d’un cierge qu’il s’achètera ou que les bayes achèteront aux dépens de la confrairie s’il y a un fonds suffisant pour les tenir allumés aux messes de la confrairie ou pendant d’autres fonctions comme il a été dit cy devant de pratiquer et pour la rétribution des messes et offices qu’on faira dire on la payera à monsieur le curé comme il a été pratiqué cy devant et comme il sera réglé
15- Qu’il y aura un livre en blanc relié où le secrétaire aura le soin d’écrire tous les noms des confrères par rang de réception et marquera aussi le jour qu’ls auront été receus, on écrira encore dans led livre les noms des officiers qui seront esleus chaque année comme aussy la clôture des comptes que les bayles rendront chaque année par devant m. le curé ou vicaire en cas d’absence dud sieur curé et de tous les confrères ou du moins d’une bonne partie marquant en quoy ils sont créanciers ou reliquataires lesquels comptes seront rendus le dimanche après la fête de saint Jacques et avant de procéder à la nomination des nouveaux officiers qui sera faite ce jour là ou le dimanche d’après à la pluralité des voix. Il sera encore écrit dans led livre ce qui aura été délibéré et réglé pour le bon ordre de lad confrairie comme aussy les dons si on en faisait quelqu’un de considérable
16- Et pour que les présents status soient observés plus exactement et que l’oubly d’iceux ne puisse pas être un prétexte pour ne pas les exécuter, il sera fait lecture d’iceux deux fois l’année, scavoir le jour qu’on procédera à la nomination des officiers de lad confrairie et avant l’élection d’iceux et une des fêtes de Noêl de chaque année dont on conviendra pour s’assembler à cet effet ; et après la lecteur d’iceux on examinera en quoy ils ne sont point observés pour y remédier comme aussy s’il y quelqu’un des confrères qui scandalise ou donne mauvais exemple aux autres par sa conduite irrégulière ou par son peu d’assiduité à assister aux prières et aux autres oeuvres de piété qui sont prescrites.

Autorisation :
Autorisation
François de Poudeux par la grâce de Dieu et du saint Siège apostolique évêque de Tarbes, veu les statuts cy dessus dressés pour les confrères de la confrairie de saint Jacques établis dans l’église paroissiale au lieu Saint-Azereix, conteneus en 16 articles, lesquels les ayant soigneusement leus et examinés n’y avons rien trouvé qui soit contraire à la doctrine de l’église et les bonnes moeurs mais au contraire en jugeons l’observation très proptre pour inspirer des sentiments de piété et de religion aux confrères, ne contenant que de saintes pratiques et des enseignements salutaires ; c’est pourquoy nous ayant égard à la très humble supplication desdits confrères et voulant contribuer autant qu’il dépend de nous à l’augmentation du culte divin et au salut des fidèles qui voudront être aggrégés à lad confrairie avons approuvé et authorisé, approuvons et authorisons les susd status pour lad confrérie de saint Jacques établie dans l’église parroissilles d’Azereix et nous exhortons les confrères à l’observation d’iceux pour la plus grande gloire de Dieu et leur sanctification. Donné à Tarbes dans notre palais épiscopal le 23 juillet 1713. De Poudeux, év de Tarbe

Nous Joseph Jacques Loison, évêque de Bayonne, vu les status cy dessus pour la confrairie de S. Jacques érigée en l’église d’Azereix et l’approbation donnée par M. de Poudeux notre prédecesseur, les avons approuvés et approuvons, mais toutefois sous la réserve expresse que la condition du pèlerinage de S. Jacques de Compostelle ne sera point exigée pour être receus dans lad confrairie et qu’au contraire les personnes pieuses qui se proposeront d’y entrer réfléchiront sérieusement sur les grands inconvénients qui dans nos moeurs en résultent et encore que suivant l’esprit du Concordat passé entre S S Pie VII et sa M. L’empereur et roi, la fête de saint Jacques ne sera célébrée que le dimanche après le 25 juillet.
Donné à Ossun en cours de visite le 14 septembre 1809. JJ évêque de Bayonne par mandement de Mgr. P. Portier, pro secrétaire. Du mandement de Mgr Bedora pro secrétaire

Nous BS Laurence évêque de Tarbes avons approuvé et approuvons les statuts cy dessus en 16 articles, recommandant l’observation des articles 5, 8 et 9. A Azereix en cours de visite le 2 mars 1846.

Note : les parties entre […] ont été raturées sans nul doute par Mgr. Loison

Historique :


Contributeur :
Escafre René

Images liées